Promu au sein de sa propre équipe

Si elle témoigne d’une reconnaissance de la qualité du travail effectué, la mobilité verticale peut aussi très vite se révéler un cadeau empoisonné pour celui ou celle qui en bénéficie. Voici quelques écueils à éviter et conseils à suivre pour mettre les atouts de son côté et transformer cette nomination en expérience positive.

Pour changer, pensons systémique

Reculer l’âge légal du départ à la retraite afin de financer les pensions ou éliminer les panneaux signalant les radars fixes pour diminuer le nombre de morts sur la route ... Autant d’idées qui peuvent donner momentanément l'illusion d'un progrès mais qui risquent, au final, de s’avérer inefficaces, voire pénalisantes. Ce sont en effet des mesures ponctuelles pour agir sur un système complexe que le législateur a du mal à appréhender dans sa globalité ....

Suis je fait pour être manager ?

Le management d’une équipe fait probablement partie des plus vieux métiers de l’humanité… On peut s’étonner qu’un rôle aussi ancien soit encore aussi difficilement maîtrisé par l’homme «évolué» de notre époque. Pourtant le constat est là, de nombreux managers peinent à faire respecter les règles et obtenir l’accomplissement des tâches confiées à leurs collaborateurs. La raison ? Bon nombre de ces managers ont été promus pour leur expertise et peu d’entre eux pour leurs prédispositions managériales.

Eviter le piège du harcelement moral

Parmi les nombreux managers que j’ai accompagnés ces 10 dernières années, très peu avaient un profil dit « pervers » (c'est-à-dire qui aime accomplir des actes cruels et immoraux). La plupart du temps ces managers, s’ils provoquaient de la souffrance chez leurs collaborateurs, le faisaient sans s’en rendre compte et presque toujours avec une intention de départ positive. Cela ne les dédouane pas pour autant de leur responsabilité en la matière.