Collaborateur en retard

“Mon collaborateur arrive systématiquement en retard, et après de nombreuses remontrances, je ne sais plus comment m’y prendre …”

Notre proposition :

Analyse de la situation

Ce type de comportement, lorsqu'il est chronique, est souvent lié à la personnalité du collaborateur ... Selon le modèle "Arc-en-ciel" les profils dits "communicants" ont une difficulté structurelle à respecter les contraintes de temps. Dans ce cas, il est vain d'espérer changer ce comportement tant il est inscrit dans leur mode de fonctionnement, au risque de fragiliser notre autorité vis à vis de l'ensemble de l'équipe en multipliant les recadrages sans résultat.

Pour l'aborder concrètement

Il est donc préférable d'évaluer objectivement l'enjeu attaché au respect des horaires, en particulier vis à vis de la performance de votre équipe et des contraintes opérationnelles liées à votre métier. Si ce n'est pas un enjeu, jouez la carte de la flexibilité pour toute l'équipe et attachez vous à l'atteinte des résultats. Si le respect des horaires est un élément critique de votre métier, séparez-vous de ce collaborateur.

Le management de l'entreprise libérée ... pour donner le meilleur de soi

Pour l'entreprise libérée, il s'agit tout simplement d'être plus vigilant en phase de recrutement, en mettant en place les points de contrôle permettant de détecter ce trait de personnalité ... et en avertissant le candidat sur le coté impératif du respect des horaires pour qu’il fasse éventuellement l’arbitrage lui-même.

Le point de vue d'un leader

"La première des choses à faire est de comprendre pourquoi le collaborateur est en retard, afin d'identifier tout problème personnel potentiel et en tenir compte pour la suite,  éventuellement le faire aider (assistante sociale par ex.)
Si c'est un vrai problème d'organisation personnelle, il se traduit de fait dans la performance au travail,  quelle que soit l'heure à laquelle il arrive. Il est donc nécessaire de traiter. 
En jouant par exemple sur la performance attendue de toute l'équipe, et sur les perturbations qu'il crée aux autres collaborateurs. 
En le faisant attendre si l'occasion se présente pour qu'il comprenne ce qu'il fait ressentir aux autres. Cela mérite alors quelques faces à face dédiés aussi à un peu de coaching  pour l'aider à s'améliorer. 
Une formation sur la gestion du temps aide parfois. 
Si rien ne marche, sanctions pouvant aller jusqu'à la séparation en l' ayant bien préparée.
Bien entendu, la longueur du processus et les efforts consentis dépendent de la bonne foi, du mérite et du comportement du collaborateur"

Joseph Saporito