Suis je fait pour être manager ?

Le management d’une équipe fait probablement partie des plus vieux métiers de l’humanité… On peut s’étonner qu’un rôle aussi ancien soit encore aussi difficilement maîtrisé par l’homme «évolué» de notre époque. Pourtant le constat est là, de nombreux managers peinent à faire respecter les règles et obtenir l’accomplissement des tâches confiées à leurs collaborateurs. La raison ? Bon nombre de ces managers ont été promus pour leur expertise et peu d’entre eux pour leurs prédispositions managériales.

Le management est un métier

Le management est pourtant un métier à part entière avec ses techniques, son savoir, son savoir-faire et son savoir-être. Comme pour tout métier, il y a lieu de se demander si nous sommes faits pour l’exercer et si nous pourrons nous y épanouir.

La posture de manager

Le premier élément d’appréciation est la notion de «posture», qui correspond à la façon dont chacun prend sa place dans la société au travers de sa façon d’être et de penser. Expert, pédagogue, conseiller, vendeur, artiste, créateur, analyste, entrepreneur, manager, etc. Si toutes ces postures peuvent avoir la même finalité, créer de la valeur, chacune a sa propre énergie. Il s’agit de ressentir quelle énergie nous correspond le plus naturellement. Celle du conseiller qui influence sur la base de son savoir et de son expérience, celle du pédagogue qui développera les meilleures approches d’apprentissage, celle de l’artiste qui s’exprime au travers de son art, …  ou celle du manager qui responsabilise, motive, anime, fédère son équipe et s’interface avec le reste de l’entreprise.

La polyvalence est nécessaire

Autre élément d’appréciation, ce métier requiert une grande polyvalence en matière de savoir-être, c'est-à-dire d’aptitudes comportementales. Passer d’une profonde empathie à une grande fermeté, faire preuve d’une grande capacité d’analyse et d’un esprit critique tout en manifestant un enthousiasme et un état d’esprit positif permanent, avoir le courage de prendre des décisions pour atteindre les objectifs tout en respectant la dimension humaine de l’entreprise. À l’évidence, une personne dont la personnalité s’exprime plutôt dans un seul de ces registres au détriment des autres aura plus de difficultés à s’adapter aux exigences de cette mission.

L'intelligence relationnelle est indispensable

Enfin et peut-être avant tout, la dimension humaine est omniprésente dans ce métier. Tout manager doit être capable de faire face à l’immense diversité de comportements et d’états d’esprit des individus. De la conscience professionnelle aigüe à un détachement total, de l’esprit d’équipe à des conflits pouvant tourner à la violence physique, de la victime au persécuteur en passant par le sauveur… Sans parler du registre des émotions dont le manager va connaître aussi la grande richesse !

Un métier qu'il faut choisir

Beaucoup vous feront croire que la voie managériale est la seule voie de réussite professionnelle. Certains iront même jusqu’à affirmer qu’en étant excellent dans le métier de vos futurs collaborateurs, ce sera un jeu d’enfant …  Ce genre de raisonnement est une source de grande souffrance dans nos entreprises, autant pour ces managers égarés que pour leur équipe. Manager est un métier extraordinaire, mais pour ceux qui en ont la vocation, et qui sont capables d’accueillir chaque individu avec ses talents et ses limites.